« La permission de 10h », Opéra-comique de Jacques Offenbach

2filles_Laurent

LA PERMISSION DE DIX HEURES

Opéra-comique en un acte (durée 55mn)
Livret de Mélesville et Carmouche, adapté par Charles Nuitter.
Musique de Jacques Offenbach
Représenté pour la première fois à Paris, au théâtre de la Renaissance, le 4.09.1873.

La permission de dix heures permet à Offenbach de retrouver l’atmosphère du 18ème siècle qu’il aime tant. L’ouvrage, d’abord présenté à Ems en 1867, fût créé à Paris en 1873, le même soir que Pomme d’Api, et par les mêmes interprètes. Sur un livret à première vue banal mais plein de rebondissements et de situations cocasses, Offenbach a écrit une de ces musiques raffinées qui lui valurent Ie surnom de « petit Mozart des Champs Elysées ».

L’HISTOIRE : Le soldat Larose-Pompon est très épris de la jeune Nicole 

Laurent_Gianna_banc

… mais celle-ci ne pourra pas convoler tant que sa tante, la jolie et riche passementière Mme Jobin, veuve, ne sera pas elle-même remariée.

Mélanie

Larose va donc tout faire pour favoriser l’union de Mme Jobin avec le sergent Lanternick, un brave militaire à I’accent alsacien très prononcé (« J’ai un tiaple d’accent cirgonflexe ! »), qui, de son côté, voudrait bien « faire une p’tit’ gonnaissance ».

Laurent_Yves faceAface

La maladresse du sergent, qui, en outre, préfèrera la nièce à la tante, provoque de multiples péripéties.

GiannaYves_Mouv

L’irruption de la patrouille puis du garde-champêtre, et la nuit qui vient ajoutent encore au quiproquo – d’autant plus que seul un des deux militaires possède la fameuse « permission de dix heures ».

La garde

Mais grâce à la malice de Larose-Pompon, tout se termine pour le mieux : Lanternick se mariera avec Mme Jobin, et il pourra épouser sa Nicole.

shut3LionelBis

DISTRIBUTION

LES CHANTEURS :

Madame Jobin, veuve et marchande passementière :  Mélanie Boisvert
Nicole, sa nièce : Gianna Cañete Gallo
Larose Pompon, soldat : Laurent Arcaro
Lanternick, lieutenant alsacien : Yves Coudray
Le père Broussaille, garde champêtre : Lionel Peintre
Un Caporal : Pierre Méchanick

saluts3RireYves_bis

LES MUSICIENS :

Direction : Mathieu Braud
Adaptation musicale : Philippe Hui.
Héloïse Hilbert (cor), William Thomas (violoncelle), Abel-Loup Boye (basson) et Camille Tribouillard (clarinette) de l’Ensemble Dénote, et Nina Uhari (Chef de chant et piano)

Dénote_Nina

LA MISE EN SCENE ET LES COSTUMES

Mise en scène et Scénographie : Yves Coudray (à droite)
Costumes et décors : Michel Ronvaux (à gauche)
Michelsalut

LA REGIE LUMIERE :

Bruno Régnier et Franck Rousseau

Photos : @Laura Dyens-Taar

LA BIOGRAPHIE DES ARTISTES 

YVES COUDRAY, metteur en scène et chanteur ténor 

Yves_portraitAprès des débuts d’enfant-comédien (Graine d’Ortie), il intègre le CNSM de Paris à 18 ans et entame dès-lors une carrière de chanteur. Des maisons d’opéras telles que Genève (Orphée aux enfers), Marseille (L’Aiglon), Bordeaux (La Périchole), Rouen (Die Zauberflöte), Metz (Les Brigands), Lausanne (Le Carnaval de Londres, Mireillle…), Nice (Serenade de Britten), l’Opéra-Comique (Les Aventures du roi Pausole, Die lustigen Weiber von Windsor…), et plusieurs festivals, dont Aix-en-Provence, Utrecht, Montpellier et Saint-Etienne, l’ont accueilli.

Parallèlement à son parcours d’interprète, Yves Coudray signe de nombreuses mises en scène en France – Opéras de Marseille (Manon Lescaut, Attila), Montpellier (M. Choufleuri), Nantes (Manon), Nice (Fidelio, Une petite flûte enchantée )… mais aussi à Barcelone, New-York, San Francisco et Boston. Il se consacre également à la formation scénique des jeunes chanteurs (Opéra de Paris, CNIPAL, HEM de Genève, Université de Pepperdine en Californie…).

Depuis 2010, il est le directeur artistique du Festival d’Offenbach d’Etretat

MATHIEU BRAUD – Chef d’Orchestre

Immeuble2

Pluri-instrumentiste, il se forme successivement à l’écriture musicale, notamment auprès de Claude-Henry Joubert et François Saint-Yves, ainsi qu’à l’analyse auprès de Vincent Barthe et de François Boukobza. Il participe au projet Démos à la Philharmonie de Paris et en Ile-de-France.

Passionné pour la direction d’orchestre après avoir suivi les master class de Julien Guénebaut, Nicolas Brochot et de Claire Gibault, il se perfectionne au Conservatoire Royal de Bruxelles en classe de direction d’orchestre. En 2016, il dirige l’ensemble Londonien United Strings of Europe composé de musiciens issus de la Royal Academy de Londres. Aujourd’hui, il est nommé à la tête de l’orchestre universitaire de Lille et dirige l’orchestre Oppera et l’Ensemble Dénote qu’il a créés. On le retrouve pour la première fois au Festival Offenbach d’Etretat 2018 comme chef invité.

MÉLANIE BOISVERT – soprano

MélaniePortrait

La soprano canadienne fait ses débuts dans le rôle d’Olympia à l’Opéra national du Rhin en 2002 et foule les planches de nombreuses maisons d’opéra de France et d’Europe dans un répertoire de haute-voltige.

Elle chante Clorinde (Cendrillon/N. Isouard) à l’opéra de Malte, Amour (Orphée et Eurydice) au Festival Les Antiques de Glanum. On l’a entendue dans La folie d’Offenbach sur France3, Adele (La chauve-souris) aux Folies d’Ô à Montpellier, Gabrielle (La vie parisienne) aux opéras de Saint-Etienne et de Strasbourg, Papagena aux Soirées Lyriques de Sanxay, Les Jeux de l’amour et d’Offenbach au Théâtre de Poche Montparnasse à Paris, Tytania (A Midsummer Night’s Dream) et Lakmé à Metz, Prothoe (Penthesilea/Dusapin) à la Monnaie de Bruxelles… Elle est aussi familière de la création contemporaine avec 200 Motels de Frank Zappa à la Philharmonie de Paris.

GIANNA CAÑETE GALLO – Soprano

GiannaMélanieBis

Cette jeune soprano, belge et uruguayenne, est diplômée du Conservatoire Royal de Bruxelles, du Conservatoire Supérieur de Florence, de la Hochschule für Musik de Nürnberg et de l’European Vocal Departement de l’Institut de Musique et de Pédagogie.

Sa voix ronde et fraîche alliée à sa sensibilité raffinée l’amène à se produire en tant que chambriste mais aussi à l’Opéra Royal de Wallonie, au Théâtre Royal du Parc à Bruxelles, au Theatru Astra à Malte, au COOL Theater en Hollande et au Göggingen Parktheater en Allemagne, dans les rôles de Suor Genovieffa (Suor Angelica), Adèle (Die Fledermaus), Ännchen (Der Freischütz), Papagena et Pamina (Die Zauberflöte), Despina (Così fan tutte) et Barbarina (Le Nozze di Figaro).

Lors de masterclasses, elle a travaillé avec Laura Claycomb, Claudia Visca, Elizabeth Vidal, Nadine Denize, José Van Dam, Edith Wiens, Anna Tomowa-Sintow, Jennifer Larmore et Andreas Scholl. Elle fera prochainement ses débuts dans le rôle de Konstanze (Die Entführung aus dem Serail)  et la Messe en ut de Mozart à Bruxelles.

NINA UHARI – Pianiste et Chef de chant

Nina_portrait

Elle effectue ses études de piano à l’Académie Sibelius de Helsinki, avant de se perfectionner à Baltimore puis à Paris – elle est premier prix de piano aux concours Hannikainen et Fazer en Finlande et remporte le prix Spedidam au concours du forum de Normandie en France. Elle devient chef de chant principal au CNIPAL à Marseille puis est engagée à la Haute École de Musique de Genève. Elle est également titulaire d’une classe de rôles à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Nina Uhari s’est produite en récitals de piano ou de lieder, ou en concerts de musique de chambre, en Finlande et en France mais aussi en Allemagne, Autriche, Espagne, Colombie, au Togo et aux USA, et dans plusieurs festivals (MIDEM, Radio France, Aix en Provence, Montpellier, Chorégies d’Orange). Elle a été également invitée comme chef de chant dans plusieurs théâtres en France (dont le Châtelet) et à l’étranger.

LAURENT ARCARO – Baryton

Laurent_portrait

Après des études de chant au CNSMDP (classe de Mireille Alcantara), il intègre les classes d’Ulrich Eisenlohr et de Rudolf Piernay à la Musikhochschule de Mannheim. Lauréat de plusieurs concours : Toulouse, St-Chamond, Clermont-Ferrand… il intègre le Studio-Oper de Mannheim Puis, il chante sous la direction de Michel Plasson à Toulouse, de J.-Y.Ossonce à Tours, et Roland Boer au Staatsoper Stuttgart, au Staatsoper Frankfurt am Main, et au Staatsoper Berlin.Partagé entre la France, l’Allemagne et les Etats-Unis, il tourne aussi dans quelques films et courts-métrages – dont Heart Zero, prix du meilleur court-métrage à Los Angeles -, et tente de promouvoir la musique française à travers les continents.

PIERRE MÉCHANICKBaryton

Pierre_portrait

Après ses études au CNSM, où il obtient en 1990 un Premier Prix d’Opérette, il se spécialise dans les rôles « bouffe » et “fantaisistes à voix” du répertoire lyrique. Parallèlement à sa carrière de chanteur, il crée la Troisième Ligne, trio comique. Auteur-interprète, il produit régulièrement son récital Le Chemin des Dames, spectacle autour des chansons de la Grande Guerre pour lequel il a reçu le label du Comité du Centenaire 14-18. Il travaille actuellement sur une nouvelle création qui verra le jour en novembre 2018, avec Gilles Bugeaud et de nombreux autres artistes chanteurs et musiciens.

LIONEL PEINTRE – Baryton

Lionel_portrait

Il partage ses activités entre Opéra, Opérette, Récital et Musique Contemporaine. Interprète reconnu dans de nombreux théâtres : Opéra de Paris, Capitole de Toulouse, Opéra du Rhin, Genève, Berne, Tel Aviv, Anvers, Opéra de Lyon, Chorégies d’Orange, sous la direction de chefs tels que Michel Plasson, Myng Wung Chung, Jean-Yves Ossonce, Pascal Rophé. En 2015, il est Golaud (Pelléas et Mélisande) à Zagreb et le rôle-titre de Giordano Bruno, opéra de F. Filidei à Strasbourg, Paris, Milan. En 2017, il participe au Kein Licht, Thinkspiel de P. Manoury à l’Opéra-Comique. En 2018, après Marouf de H.Rabaud à Bordeaux et Paris, il sera à la Philharmonie de Paris pour 200 Motels de F.Zappa.

MICHEL RONVAUX – Costumier, Scénographe

 

 

dsc_0788.jpg

Une formation artistique commencée très jeune à l’Ecole d’Art et Dessin de Paris le conduit à l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg puis à l’ENSATT. Il entre ensuite à l’Opéra de Paris en 1975 comme décorateur-costumier. Il y dirigera l’atelier de décoration sur costumes de 1983 à 2015.

Une curiosité permanente l’amène à participer à des manifestations artistiques très diverses – téléfilms, clips publicitaires, spectacles de variété, opérettes…

Il collabore notamment avec Dominique Pitoiset et Stephen Taylor, Mireille Larroche, Jean Louis Martinelli et Yves Coudray et scénographie ainsi les costumes de nombreuses productions pour l’Opéra de Nice (Le nozze di Figaro), l’Opéra-Comique (La Bohème, V’lan, dans l’œil), le Théâtre des Champs Elysées (Les divertissements de Versailles), le théâtre Jean Vilar de Suresnes et également pour l’Atelier Lyrique de L’Opéra National et le CNSM de Paris.

LE BEST-OFF DE LA CREATION

Les répétitions musicales

Les répétitions sur scène

Et en coulisses 

 

CONTACT PRODUCTION :

Laura Dyens-Taar

Logo LocoLa Locomotive des Arts
Accompagnement d’Artistes et de projets artistiques

Tél : 06.87.37.35.17
Mail : lalocomotive5@orange.fr
Site : www.lalocomotivedesarts.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Vie Parisienne d’Offenbach mise en scène par Yves Coudray au Conservatoire de Boulogne Billancourt-Mars 2018

Affiche Vie Parisienne

Après  » Albert Herring » en 2016, Yves Coudray a été de nouveau invité par Anne Constantin et Esthel Durand, Professeurs des classes de chant du Conservatoire de Boulogne Billancourt, pour mettre en scène  » La Vie Parisienne  » avec les élèves de chant et de danse du Conservatoire. Gros succès pour la première de cet Opéra-Bouffe en 4 actes sur la musique de Jacques Offenbach et un livret de Meilhac et Halévy et qui fut créé par le trio gagnant en 1866 au Théâtre du Palais-Royal à Paris.

Photos: © Laura Dyens-Taar / 08 mars 2018

Valises

DSC_3858

DSC_3897

DSC_3944

DSC_3943

Yvesdanseuses

DSC_3868

profschant

DSC_3919

DSC_3917

DSC_3938

pianiste

DSC_3929

LA VIE PARISIENNE

Jeudi 8 et samedi 10 mars 2018 à 19h

Bien plus que l’anecdote des tribulations d’un baron suédois devenu le jouet de la rivalité
entre Gardefeu et Bobinet, ce qui reste de La Vie parisienne, c’est son rythme, son rythme haletant jusqu’à la trépidation, c’est le tempo de la Ville Lumière qui se confond avec celui de la musique d’Offenbach. Ce rythme qui, aujourd’hui encore, pousse le Parisien – d’où qu’il soit – à courir, sans trop savoir pourquoi, juste pour être dans le mouvement, ou peut-être juste pour oublier qu’il court sans but véritable, parce que c’est l’énergie de la ville qui l’exige. Mais ne serions-nous pas à la fois générateurs et victimes de cette trépidation ? Et si le tourbillon s’arrêtait ?…

Yves Coudray, mise en scène

Classes de chant d’Anne Constantin et Esthel Durand
Chœur de chambre dirigé par Marianne Guengard, Classes de danse de Mélanie Hurel
et Fabienne Ozanne

Delphine Dussaux, direction musicale et piano

Chanteur invité: Antoine Mathieu ( Le Baron de Gondremark)

Yves Coudray, très applaudi à la fin du spectacle

DSC_3922

 

Photos de l’Ile de Tulipatan d’Offenbach à la Garenne Colombes le 9/11/2017

L’Île de Tulipatan de Jacques Offenbach par la Cie Yves Coudray

Opéra-bouffe en un acte (1h15 sans entracte)

Mise en Scène : Yves COUDRAY

 

Avec Marc Larcher  (Hermosa), Edwige Bourdy (Théodorine), Clémence Olivier (Alexis), Yves Coudray (Romboïdal), Gilles Bugeaud (Cacatois XXII) – Piano : Nina UHARI et Philippe HUI / Décor et costumes : Michel RONVAUX / Chorégraphie : Anne-Marie GROS / Régie : Franck Rousseau / Photos : ©Laura Dyens / Une production du Festival Offenbach d’Etretat – Production déléguée: La Locomotive des Arts

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Gilles tousourireOn vientscène tousPtes cuillèrestu me l'as juréVioloncellepianistesBarcarole2Edwige OhhhPiano scène début (1)Salut pour Cacatoix (1)Edwige fantomasLes amoureux dansentGilles BarcarolePhoto de classe couleurLoges

Logo Loco

Contact: La Locomotive des Arts

lalocomotive5@orange.fr

Tel: +33 (0)6 87 37 35 17