Flash Back sur la presse des concerts d’éte 2016 du guitariste Roland Dyens

© Bastien Burlot

© Bastien Burlot

En juin, juillet, août et septembre, Roland Dyens a été de tous les Festivals: Festival de Guitare de Ourem au Portugal, Festival International de guitare de LambescFestival Pause guitare à Albi, Festival International de Guitare de Mottola en Italie, Festival 6 cordes à Chanteuges, Festival International de Guitare d’Iserlohn en Allemagne, Les Nuits musicales du Suquet en France, Festival de guitare en Lituanie etc.. A chaque fois, master class et concerts s’enchaînent avec succès.

REVUE DE PRESSE

Festival Les Nuits Musicales du Suquet :

« Un feu d’artifice de notes, des genres se percutant, des rencontres improbables [….] et aussi et surtout, la bouleversant classe de Roland Dyens qui, en quelques notes, donna une dimension planétaire à la soirée » Bernard Ohaix, Directeur du Palais des Festivals de Cannes (juillet 2015)

Festival International de Mottola en Italie:

article-mottala-2

article-mottola-1 article-mottola-3 article-mottola-4

Festival International de Guitare de Lambesc en France

article-festival-lambesc2016

Festival Pause Guitare à Albi

 » Le tout premier concert de Pause Guitare, c’est lui qui l’a donné. Évidemment, pour les 20 ans, il revient. Roland Dyens, c’est le parrain du festival, «je ne savais pas que j’avais une telle responsabilité, ça fait beaucoup sur les épaules, mais j’en suis très honoré». Il se rappelle du premier trajet Toulouse-Albi, dans la voiture avec Alain Navarro, «nous étions loin d’imaginer l’ampleur qu’allait prendre Pause Guitare». Les retrouvailles entre les deux hommes sont émouvantes. Alain a les larmes aux yeux. Une forte complicité s’est créée entre le guitariste et la famille Navarro. Il serre dans ses bras Manon, la fille d’Annie et d’Alain, qu’il a rencontré pour la première fois lorsqu’elle avait cinq ans. Roland Dyens a vu la transformation de Pause Guitare. Si 20 ans après, le concept est toujours debout, c’est grâce à l’authenticité du festival. «C’est un grand succès, car c’est fait avec amour et convivialité, Alain et Annie ont laissé place à leur cœoeur. 

Hier soir, il était en deuxième partie à l’Athanor, avec son instrument préféré : la guitare. «Cela correspond à mon tempérament, et l’instrument vous confirme et vous conforte, c’est comme une élection». Roland Dyens est tombé sous le charme de la flexibilité de la guitare il y a des années. Le coup de foudre a eu lieu lorsqu’il avait entre 3 et 5 ans. «Je me rappelle, en 1982, le pape Jean-Paul décrétait que la guitare était l’instrument convivial» explique-t-il. Il a donc repris l’instrument en main hier soir. «Je commence tous mes concerts par des improvisations», explique le guitariste, qui ne sait jamais exactement à l’avance quel concert il va donner. Pari réussi, Roland Dyens a su offrir un show de qualité, qui a comblé son public. La Dépèche

http://www.ladepeche.fr/article/2016/07/08/2381322-roland-dyens-le-parrain-du-festival.html#form_send_to_friend

photo-auteur-inconnu-colombie

Quienes asistan a los conciertos que el reconocido guitarrista y compositor francés Roland Dyens ofrecerá en San Andrés, no tendrán la más mínima idea de lo que escucharán. Solo sabrán que sobre el escenario encontrarán a una de las figuras más representativas de la música para guitarra de los últimos años, un intérprete virtuoso que como pocos, se ha convertido en un “genio” de la improvisación.

Roland Dyens se define a sí mismo como “un músico flexible”, un intérprete/compositor difícil de clasificar del que se ha dicho que tiene la cabeza de un guitarrista de jazz y las manos de un guitarrista clásico. Él es consciente de esa ambigüedad y la usa a su favor, por eso sus obras se caracterizan por ser sensibles y coloridas, y estar abiertas a diferentes formas e influencias musicales, lo que lo hace un maestro de la sorpresa.

“Dyens sabe que su instrumento tiene un envidiable linaje popular: que así como sabemos que sonó en El Escorial, Versalles, el Palacio de Invierno o en innúmeras salas de concierto, tanto más acompañó y sigue acompañando a aventureros y trashumantes de toda índole: gitanos, marinos, soldados, estudiantes. Que así como suele ser punteada, también puede ser una pieza de percusión de muy distintos sonidos y efectos”, comenta Carlos Guillermo Páramo en las notas al programa del concierto.

Antes de un concierto Dyens nunca avisa cuáles van a ser las piezas que tocará, las elige teniendo en cuenta al público, la acústica de la sala y, especialmente, el profundo deseo de hacerle justicia a los sentimientos que le surjan al momento de tocar.

“Dyens surte en el escenario los trucos de todo buen músico, que advierten cuánto de puesta mágica tiene la música en vivo: hacer parecer que lo más difícil es simple y elegante; hacer de lo extraño algo familiar y de lo familiar algo extraño; generar un espíritu compartido, con quien escucha, de complicidad y liberación”, concluye.

Roland Dyens par Laura Dyens

Roland Dyens par Laura Dyens

Le guitariste et compositeur Roland DYENS, parrain de la Locomotive des Arts, en page de couv de Guitare Classique de septembre !

A l’occasion de la sortie de ses « 100 », cent pièces pour guitare, des  » piècétudes », Roland Dyens, actuellement en concert en Italie, fait la une du magazine Guitare Classique avec pas moins de 6 pages intérieures ! 

Le guitariste Roland DYENS, parrain de la Locomotive des Arts, en page de couv de Guitare classique !

Le guitariste Roland DYENS, parrain de la Locomotive des Arts, en page de couv de Guitare classique !

 

 

Roland Dyens été 2014

Roland Dyens été 2014

photo.JPG2

P3

P3

P4

P4

P5

P5

P6

P6

Revue de Presse

Dave Walker Music (davewalkermusic.com) – Feb. 2010
« Mr. Dyens is one of the finest guitarists active in any field of music, but beyond that he is one of the finest musicians we have today. There is no doubt that he is one of the most expressive classical guitarists of the modern era ».
Classical Guitar (Colin Cooper – Nov. 2009)
« Roland Dyens is unique in the enormous contribution he has made to the contemporary guitar ».
Martin Monkman (Canada)
« Dyens is much more than a « classical guitarist ». He is a great musician »
The Leader (Buffalo) – Ashley May
« A performance by Dyens is one like no other. There have been many great composers for the guitar in recent memory and many great performers as well but none have been able to master both worlds quite like Maestro Dyens has » (from an Interview of guitarist Stephen Brew, Jim Piorkowski’s student at Fredonia School of Music – NY).
L’Evénement – Alain Duault
« Un grand guitariste français. Le plus grand peut-être »
Le Monde de la Musique (Décembre 2005)
« L’un des plus grands guitaristes vivants ».
Rivista Chitarre (Italia)
« Dyens è uno dei massimi concertisti e compositori viventi per chitarra, ed emblema senza confini per lo strumento ».
Classical Guitar, Tim Panting
« …there is no one out there to equal his delicacy and sensitive range of control and expression. »« …Dyens’s magical sense of colouration. »« …Roland Dyens, one of the few individuals worthy of the mantle of master. »

« …an artist of the highest calibre for his instrument. One of the guitar-world’s guiding lights »

Un guitariste français (discret)
J’écoute Williams : je me dis qu’il joue bien, quelle maîtrise ! Il domine son instrument.
J’écoute Bream : je me dis quelle technique limpide, quelle classe musicale, quelle noblesse !
J’écoute Dyens : je pleure » – Cyrloud (février 2010)
ResMusica (Jean-Christophe Le Toquin – Novembre 2007)
« Roland Dyens, l’homme qui a plus de six cordes à sa guitare »
General Anzeiger – Bonn 2008
Selten ist solch ein blumig filigraner, dabei sehr intim wirkender Stil zu erleben, wie Dyens ihn für sich entwickelt hat. Schmetterlingen gleich schweben die Melodien nahezu schwerelos durch den Raum.
Bonner Rundschau 2008
…klanglich beeindruckend schön, technisch beeindruckend schwer.
Le Figaro, Pierre Petit
« Roland Dyens est un musicien, un vrai musicien, un musicien comme je les aime. . . Aussi follement doué qu’enthousiaste. »
Winnipeg Free Press, Gwenda Nemerofsky
« No fluff, no guff – just pure artistry at his best. The guitar standard took on new life in the hands of a Master ».
Musicalia
« Roland Dyens è uno straordinario musicista francese che ha saputo offrirci una visione ed un rapporto del tutto particolare con la chitarra. »
Courrier de L’Ouest
« Roland Dyens émeut, fait vibrer toutes les cordes et touche le spectateur au plus profond de lui-même. Un recital-joyau qui nous a laissés bouleversés. »
Fyens Stitstidende (Denmark)
« Not since Julian Bream visited Rubkobing Church, have I heard such guitar playing. »
Express
« L’un des plus grands guitaristes contemporains. »
Guitar International, John Duarte
« He is an exceptionnal guitarist… A member of the very small club of those who are outstanding in all three areas – improvising, interpreting and composing – as Leo Brouwer was. »
Gitarre & Laute, Peter Päffgen
« … ein exzellenter Musiker… Dieses Konzert hat mich sehr beeindruckt! »
Les Cahiers de la Guitare, Danielle Ribouillault
« Un musicien réellement inspiré, un interprète surdoué. » « Roland Dyens est un maître de la guitare et de la musique contemporaine. »
Le Berry Républicain
« Il est sans nul doute l’un des plus grands guitaristes contemporains ».
Guitar International, Laurentius Vanackerr
« … and then came the great Roland Dyens warm and improvising completely enchanting the audience… France has found itself a great ambassador in him. »
Gendai Guitar (Japan)
« … lmagine Keith Jarrett playing the guitar … »
France Musiques
« Roland Dyens fait entrer le feeling dans les moeurs de la guitare classique. »
Bonner Rundschau
« … Aber genau hier liegt die Faszination, die von diesem Künstler ausgeht: ein unakademisches, unprätentiöses Auftreten, gepaart mit einer spektakulären Art, Gitarre zu spielen. »
Mindinha Villa-Lobos
« Un grand interprète de notre Villa-Lobos. »
De Standard (Belgium)
« Roland DYENS est indiscutablement le plus grand talent que la France ait connu depuis Ida Presti »
La Nouvelle République
« La guitare de Roland Dyens n’est pas une guitare. Elle est un nuage qui transporte jusque sur les terres du Brésil ou d’Afrique. Elle est une valse de Chopin, un poème argentin, un souvenir de jazz. Parfois même, elle se fait percussion. Vendredi, le guitariste a offert au Théâtre Mac-Nab un récital d’exception ».
Sounboard (USA)
“Dyens is a treasure.”