Cassie Martin, une guitariste dont on entendra parler…

Photo Cassie MartinCASSIE MARTIN, guitariste
Passionnée de guitare depuis son plus jeune âge, Cassie Martin, née en 2002, débute sa formation à l’âge de 5 ans avec Dominique Jacquet à Orléans. Elle entre au conservatoire d’Orléans en 2011 où elle poursuit durant 4 années son apprentissage auprès de Josiane Rabemananjara et reçoit les conseils d’Agnès Abiton.
En octobre 2015, à 13 ans, elle est admise au CRR de Paris en cycle spécialisé dans la classe de Gérard Abiton.  Elle participe à différents ensembles de guitares durant les festivals «Voyage au Centre de la Guitare» et à de nombreux stages avec, entre autres, Jérémy Jouve, Judicaël Perroy qui contribuent à son épanouissement musical

En juin 2017, à 15 ans, elle obtient son D.E.M. à l’unanimité avec les félicitations du jury. Elle est aujourd’hui en deuxième année du cycle préparatoire à l’enseignement supérieur.

Cassie Martin est lauréate de plusieurs concours nationaux et internationaux : 1er prix au concours des Petites mains symphoniques à 9 ans ; 1er prix dans la catégorie 2C4 au concours Artistique d’Epinal en 2014 ; 2ème prix au Concours de Montigny en 2016 ; 2ème prix au concours international de la jeunesse à Vienne en Août 2016; 3ème prix dans la catégorie révélations au concours Drôme de Guitares en octobre 2016 (14 ans), 1er prix au concours international de Carry-le-Rouet dans la catégorie moins de 16 ans en mai 2017 ; Elle est sélectionnée pour la demi-finale du Concours International  Maurizio Biasini en avril 2018 (15 ans).

En Mars 2018, elle est la Révélation Guitare Classique 2018, 1er Prix du Concours International Roland Dyens.

En Mai 2018, elle joue le Concerto de Mario Castelnuovo-Tedesco avec l’Orchestre des Jeunes du CRR de Paris sous la direction de Xavier Delette et plus récemment, en juin 2018, elle a obtenu à 16 ans le 1er prix de la catégorie Excellence au Concours de Carry-le-Rouet.

Son intérêt se porte aussi bien sur le répertoire de la musique ancienne que contemporaine mais ce qu’elle aime avant tout, c’est la scène, partager sa passion pour la guitare avec le public.

Elena Papandreou, une poétesse Grecque de la guitare

Elena Papandreou 1

ELENA PAPANDREOU

Qualifiée de “poétesse de la guitare” par le Washington Post, la guitariste Grecque Elena Papandreou a étudié la guitare avec Evangelos Boudounis, Oscar Ghiglia, et Gordon Crosskey. Elle a également suivi les master-class de Alirio Diaz, Julian Bream, Leo Brouwer et Ruggero Chiesa.
Elle a obtenu le 1er Prix des concours “Maria Callas” (Grèce, 1984), “Gargnano” (Italie, 1985), “Alessandria” (Italie, 1985), le second Prix et le “Prix Naxos” de la “Guitar Foundation of America” (USA, 1995).  L’Académie d’Athènes lui a décerné en 1992 le Prix “Spyros Motsenigos”, attribué tous les deux ans à un musicien exceptionnel.

Elena Papandreou s’est produite dans une quarantaine de pays dans le monde où elle a donné des concerts dans les lieux les plus prestigieux comme le Carnegie Hall de New York, le Musikverein de Vienne, la Kölner Philharmonie de Cologne, le Symphony Hall de Birmingham, le Queen Elizabeth Hall de Londres, le Concert Hall d’Athènes, et le Tchaikovsky Concert Hall de Moscou.

Elle a collaboré avec de grands guitaristes comme Oscar Ghiglia, Roland Dyens, Alirio Diaz, Nikita Koshkin, Evangelos Boudounis, avec le violoniste Leonidas Kavakos et le violoncelliste Leonid Gorokhov et a été dédicataire des compositeurs Roland Dyens, Nikita Koshkin, Nikos Mamangakis, Giorgos Koumendakis et Evangelos Boudounis.

Régulièrement engagée comme soliste au sein de grands orchestres en Grèce, Italie, Roumanie, Turquie, Mexique et Singapour, elle a joué sous la direction de chefs réputés comme Daniele Gatti, Lan Shui, Paul Chiang, Cristian Mandeal, Miltos Logiadis, Vassilis Christopoulos …. Parmi son répertoire de prédilection, elle interprète souvent le Concerto Métis de Roland Dyens pour guitare et orchestre à cordes (Ed. Lemoine).

Elle a enregistré de nombreux CD dont le disque “ Elena Papandreou plays Dyens”, (Bis Records), consacré aux compositions et arrangements de ce grand compositeur qui lui a dédié “Triaela”.

Aujourd’hui, Elena Papandreou est Professeur à l’Université de Macédoine à Thessalonique en Grèce tout en poursuivant sa carrière internationale.

IN ENGLISH:

Elena Papandreou, “a poet of the guitar” according to The Washington Post, was born in Athens in 1966. She studied the guitar with Evangelos Boudounis and with Oscar Ghiglia. She also studied with Gordon Crosskey at the RNCM, England, on a British Council scholarship and played in master classes of Alirio Diaz, Julian Bream, Leo Brouwer and Ruggero Chiesa.

She has won the First Prize in three International Competitions, “Maria Callas” (Greece 1984), “Gargnano” (Italy 1985), “Alessandria” (Italy 1985) as well as the Second Prize and the “NAXOS” Prize in the “Guitar Foundation of America” Competition (USA 1995). Currently she collaborates with Swedish BIS record company. In 1992 she was honoured by the Academy of Athens with the “Spyros Motsenigos” Prize, an important prize awarded every two years to an outstanding musician.

Papandreou has performed in around 40 countries in Europe, North and South America and Asia. Within the “Rising Stars” program of the “European Concert Hall Organisation”, she gave concerts in some of the most prestigious halls in Europe, the Vienna Musikverein, the Koelner Philharmonie, the Birmingham Symphony Hall and the Athens Concert Hall. She has also played in the Tchaikovsky Concert Hall in Moscow and the Queen Elisabeth Hall in London. In 1998 she gave her debut in Carnegie Hall in New York.

She has collaborated with outstanding musicians, among which, the guitarists Oscar Ghiglia, Alirio Diaz, Roland Dyens, Nikita Koshkin, Evangelos Boudounis, the violinist Leonidas Kavakos and the cellist Leonid Gorokhov. Papandreou has played as a soloist with orchestras in Greece, Italy, Romania, Turkey, Mexico and Singapore and conductors such as Daniele Gatti, Lan Shui, Paul Chiang, Cristian Mandeal, Miltos Logiadis, Vassilis Christopoulos etc.

Composers who have dedicated works to her are Roland Dyens, Nikita Koshkin, Nikos Mamangakis, Giorgos Koumendakis and Evangelos Boudounis.

Elena Papandreou is a professor in the University of Macedonia in Thessaloniki, Greece.

PROGRAMME DU CONCERT  » ELENA PAPANDREOU PLAY ROLAND DYENS « 

Roland DYENS

(1955-2016)

Saint-Germain en Laye

Lettre Encore

(both dedicated to Elena Papandreou)

Manos HADJIDAKIS

(1925-1994)

The Postman

Thalassa Platia

(both arrangements by Roland Dyens, dedicated to Elena Papandreou)

Ariel RAMIREZ

(1921-2010)

Alfonsina y el Mar

(arranged by Roland Dyens)

Roland DYENS

Triaela

(dedicated to Elena Papandreou)

– Light Motif (Takemitsu au Bresil)

– Black Horn (when Spain meets Jazz)

– Clown Down (Gismonti au Cirque)

 

Roland Dyens et Piazzolla

Pendant 3 ans, Roland Dyens s’est pris d’une passion folle pour composer 10 arrangements de musiques d’Astor Piazzolla pour guitare solo. En septembre dernier, il nous laissait son oeuvre en héritage avant de partir vers un skaï apaisé. Les partitions éditées chez Oz, sublime oeuvre posthume de Roland, sortiront à la GFA, Guitar Foundation of America le 19/06 prochain à Fullerton en Californie. Arrangements d’une très grande précision et d’une rare difficulté pour ceux qui voudront y goûter et qui auront l’immense bonheur de les interpréter..

« C’est quelque chose » comme disait Roland ! Un immense merci au guitariste Roger Eon pour son minutieux et parfait travail de relecture, à Sergio Assad pour sa bienveillance et à Sylvain Lemay pour ses jours et ses nuits de déchiffrage du manuscrit. Et j’ajouterais toute mon admiration pour mon Roland qui a mis toutes ses forces dans l’achèvement de cet immense oeuvre avant de nous quitter ♡

photos-laurence-14

Roland Dyens – © Laurence Salvarez

« Je voudrais vous emmener en Amérique du sud. Depuis plusieurs mois je suis en immersion dans la musique de Piazzolla. Je savais que j’allais la rencontrer tôt ou tard, et c’est maintenant. Je suis en train de faire 10 nouveaux arrangements sur sa magnifique musique. Piazzolla, c’est un grand musicien, et ces arrangements sont difficiles à écrire car il n’y a rien de vraiment édité comme partition ou partition officielle. On doit alors écouter avec des oreilles d’éléphant pour prendre, pour piquer, et, le plus important, être le plus fidèle possible au style de Piazzolla. Et c’est très difficile parce que Piazzolla est comme un musicien de jazz, et pour moi, c’est un musicien de jazz, il improvise beaucoup et il faut capter sa mélodie. Et c’est quelque chose!  » Roland Dyens-Santa Monica-USA 2015

Adios Noniños, Chau Paris, Chiquilin de Bachin, Libertango,
Milonga del Angel, Oblivion, Primavera Porteña, Verano Porteño, Otoño Porteño, and Invierno Porteño !!! ❤️💓💞💗

photos-laurence-19

Roland Dyens (hommages)

Avec son habileté habituelle, il a réussi ce véritable tour de force de rendre évidents les passages qu’il semblait à priori impossible à réaliser sur notre instrument seul. Les guitaristes seront comblés par les «trouvailles» instrumentales dont Roland avait le secret et qui émaillent ces transcriptions. Roger Eon, mai 2017

 

Plus d’infos: contacter Laura Dyens-Taar, la soeur de Roland en mp par facebook

 

Actualité des artistes de la Locomotive des Arts / fin Août 2014

 Comme un dernier goût de vacances… !

* »DRAGONETTE » ET « FLEURETTE », opérettes d’Offenbach.

Mise en scène Yves Coudray – Direction musicale: Philippe Hui – Costumes: Michel Ronvaux

Revenons tout d’abord sur le FESTIVAL OFFENBACH D’ETRETAT qui s’est déroulé en Août avec notamment la création de deux délicieuses opérettes méconnues d’Offenbach, « DRAGONETTE » et  » FLEURETTE » dans une mise en scène d‘YVES COUDRAY et sous la direction musicale de PHILIPPE HUI.

« C’est un régal de voir tous ces excellents interprètes chanter, danser, jouer la comédie avec un entrain aussi communicatif. Ces deux petits bijoux, sertis par des orfèvres en la matière, sont à découvrir absolument » (Jean-Marcel Humbert – Forum Opéra)

Cliquer sur les photos pour voir tout le reportage photo -vidéo – articles de presse du spectacle. 

"Dragonette" et "Fleurette", deux opérettes méconnues d'Offenbach

« Dragonette » et « Fleurette », deux opérettes méconnues d’Offenbach

 

*ROLAND DYENS VEDETTE DU MAGAZINE GUITARE CLASSIQUE !

 Et pour finir l’actualité du mois d’Août en beauté, le guitariste ROLAND DYENS, Parrain de la Locomotive des Arts, est en page de couverture du magazine Guitare Classique à l’occasion de la sortie de ses   » 100 PIECETUDES POUR GUITARE «  en deux volumes (ed Doberman-Yppan).

Nous en sommes fiers !!! Magazine en vente dès à présent en kiosque.

Cliquer sur la page du magazine pour voir les 6 pages de l’article

Le guitariste Roland DYENS, parrain de la Locomotive des Arts, en page de couv de Guitare classique !

Le guitariste Roland DYENS, parrain de la Locomotive des Arts, en page de couv de Guitare classique !

CONTACT: 

signature locoLA LOCOMOTIVE DES ARTS

Laure Taar

lalocomotive5@orange.fr

 

Le guitariste et compositeur Roland DYENS, parrain de la Locomotive des Arts, en page de couv de Guitare Classique de septembre !

A l’occasion de la sortie de ses « 100 », cent pièces pour guitare, des  » piècétudes », Roland Dyens, actuellement en concert en Italie, fait la une du magazine Guitare Classique avec pas moins de 6 pages intérieures ! 

Le guitariste Roland DYENS, parrain de la Locomotive des Arts, en page de couv de Guitare classique !

Le guitariste Roland DYENS, parrain de la Locomotive des Arts, en page de couv de Guitare classique !

 

 

Roland Dyens été 2014

Roland Dyens été 2014

photo.JPG2

P3

P3

P4

P4

P5

P5

P6

P6