Roland Dyens et Piazzolla

Pendant 3 ans, Roland Dyens s’est pris d’une passion folle pour composer 10 arrangements de musiques d’Astor Piazzolla pour guitare solo. En septembre dernier, il nous laissait son oeuvre en héritage avant de partir vers un skaï apaisé. Les partitions éditées chez Oz, sublime oeuvre posthume de Roland, sortiront à la GFA, Guitar Foundation of America le 19/06 prochain à Fullerton en Californie. Arrangements d’une très grande précision et d’une rare difficulté pour ceux qui voudront y goûter et qui auront l’immense bonheur de les interpréter..

« C’est quelque chose » comme disait Roland ! Un immense merci au guitariste Roger Eon pour son minutieux et parfait travail de relecture, à Sergio Assad pour sa bienveillance et à Sylvain Lemay pour ses jours et ses nuits de déchiffrage du manuscrit. Et j’ajouterais toute mon admiration pour mon Roland qui a mis toutes ses forces dans l’achèvement de cet immense oeuvre avant de nous quitter ♡

photos-laurence-14

Roland Dyens – © Laurence Salvarez

« Je voudrais vous emmener en Amérique du sud. Depuis plusieurs mois je suis en immersion dans la musique de Piazzolla. Je savais que j’allais la rencontrer tôt ou tard, et c’est maintenant. Je suis en train de faire 10 nouveaux arrangements sur sa magnifique musique. Piazzolla, c’est un grand musicien, et ces arrangements sont difficiles à écrire car il n’y a rien de vraiment édité comme partition ou partition officielle. On doit alors écouter avec des oreilles d’éléphant pour prendre, pour piquer, et, le plus important, être le plus fidèle possible au style de Piazzolla. Et c’est très difficile parce que Piazzolla est comme un musicien de jazz, et pour moi, c’est un musicien de jazz, il improvise beaucoup et il faut capter sa mélodie. Et c’est quelque chose!  » Roland Dyens-Santa Monica-USA 2015

Adios Noniños, Chau Paris, Chiquilin de Bachin, Libertango,
Milonga del Angel, Oblivion, Primavera Porteña, Verano Porteño, Otoño Porteño, and Invierno Porteño !!! ❤️💓💞💗

photos-laurence-19

Roland Dyens (hommages)

Avec son habileté habituelle, il a réussi ce véritable tour de force de rendre évidents les passages qu’il semblait à priori impossible à réaliser sur notre instrument seul. Les guitaristes seront comblés par les «trouvailles» instrumentales dont Roland avait le secret et qui émaillent ces transcriptions. Roger Eon, mai 2017

 

Plus d’infos: contacter Laura Dyens-Taar, la soeur de Roland en mp par facebook

 

Publicités