CONCERTO METIS POUR GUITARE ET ORCHESTRE DE ROLAND DYENS

CONCERTO MÉTIS

et

Tango en skaï

DE ROLAND DYENS

POUR GUITARE ET ORCHESTRE À CORDES

Soliste : Orestis Kalampalikis

Ensemble Dénote
Direction : Mathieu Braud

Durée : 24 mn – Ed Lemoine

Créé en 1990 avec l’orchestre régional P.A.C.A, ce concerto en trois mouvements est métissé de musique traditionnelle Vénézuélienne, de musique impressionniste mais aussi de jazz avec sa “cadence facultative”. Il reflète ce qu’était le compositeur Roland Dyens, un guitariste classique lui-même métissé de multiples influences : la musique Sud-américaine de Heitor Villa-Lobos, Leo Brouwer ou Egberto Gismonti, le jazz, qu’il considérait comme le plus bel événement du XXème siècle, et celle de ses ancêtres guitaristes-compositeurs comme Fernando Sor, Federico Tarrega et Emilio Pujol.

“ Classique dans sa forme (vif-lent-vif, cadence), ce concerto pour guitare et orchestre à cordes en hommage à la Divine Ida Presti se caractérise, en premier lieu, par la diversité des styles de musiques dont il est traversé de bout en bout, justifiant ainsi son nom sans la moindre ambiguïté”. Roland Dyens

Roland Dyens félicite Elena Papandreou après le Concerto Métis (Athènes)

  

LES ARTISTES

 

 

ORESTIS KALAMPALIKIS, GUITARISTE, COMPOSITEUR

Après des études musicales au Conservatoire National d’Athènes (classe de Yannis Petridis), Orestis Kalampalikis a été admis en 2005 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Roland Dyens où il a obtenu son Diplôme de Formation Supérieure en 2009, tout en suivant les master-classes de Zoran Dukic, Oscar Ghiglia, David Russel… Il a étudié la composition auprès de Bernard Cavanna et la direction d’orchestre auprès d’Henri-Claude Fantapié.

Orestis Kalampalikis a remporté des concours internationaux en tant qu’interprète : 1er Prix du Conservatoire de Filippos Nakas-Patras (2006); 1er prix du Concours Panhellénique de Veria (2006), et 1er prix du Concours de Fontenay-sous-Bois (2007).

Mais aussi des concours internationaux en tant que compositeur comme au World Guitar Competition à Novisad, Serbie, (2012), au Lycia Guitar Days à Antalya, Turquie (2014) et au Nilufer Guitar Days à Bursa en Turquie (2015).

En parallèle à sa carrière de soliste, il collabore avec d’autres artistes comme la chanteuse mezzo-soprano Mashal Arman lors de récitals de musique anglaise (Dowland, Britten…), avec la soprano Cybèle Castoriadis, ainsi qu’avec la guitariste Elena Papandreou pour laquelle il travaille des arrangements de Manos Hadjidakis, pour poursuivre le travail de son Maestro.

Orestis Kalampalikis compose aussi pour le théâtre et a participé en tant que compositeur et interprète à des créations avec la compagnie RL pour le spectacle “Iliade Brisée” de Laurence Campet, ainsi qu’avec la compagnie “Les Hypocrites”, Urubu productions etc….

Aujourd’hui, Orestis Kalampalikis est professeur de guitare tout en poursuivant sa carrière de guitariste et compositeur. La plupart de ses oeuvres sont éditées chez les “Productions d’Oz” et sont enregistrées sur l’album “Blues for a Woodpecker” (2018)

https://youtu.be/M4jn8Sy-IbQ

MATHIEU BRAUD – CHEF D’ORCHESTRE

Mathieu Braud se forme à la trompette, au tuba, à la contrebasse et au piano avant de s’intéresser à l’écriture musicale, notamment auprès de Claude Henry Joubert et François Saint Yves ainsi qu’à l’analyse auprès de Vincent Barthe et de François Boukobza. Il se tourne ensuite vers la direction d’orchestre après avoir suivi les master class de Julien Guénebaut, Nicolas Brochot et de Claire Gibault. Il entame alors une formation au Conservatoire Royal de Bruxelles en classe de direction d’orchestre d’où il ressort diplômé en juin 2018.

De 2012 à 2018, il co-crée et dirige l’Orchestre OPPERA qui réunit amateurs ou professionnels, pour interpréter un répertoire ambitieux et exigeant, dans une démarche de partage et de proximité avec son public, tout en dirigeant L’OUL, l’Orchestre Universitaire de Lille de 2016 à 2019 et en participant au Projet Demos à la Philharmonie de Paris et en Ile de France.

Il créé en 2017 son propre orchestre professionnel, l’ENSEMBLE DÉNOTE composé d’une vingtaines de musiciens tous issus de grandes formations, avec l’objectif de jouer partout et pour tous, dans des salles de concerts mais aussi en entreprises, dans les établissements scolaires et dans tous lieux où la musique peut être partagée avec un public curieux de découverte.

Aujourd’hui, Mathieu Braud multiplie les projets en tant que Chef invité (Direction de l’United Strings of Europe composé de musiciens issus de la Royal Academy de Londres, Direction à l’Institut du Monde Arabe du YAPO, Young Arab Philharmonic Orchestra (juin 2019), Direction de l’Orchestre et le Choeur du Palais de Arts de Tunis (novembre 2019), enregistrement de musiques de films, création de ciné-concerts…) parallèlement au développement de l’Ensemble Dénote.

« Il faut penser les spectacles autrement, pas avec des spectateurs endimanchés. Nous voulons toucher l’habitant qui n’a pas l’occasion d’aller dans des salles de concert. Il a le droit d’entendre du Mozart. Nous voulons créer la surprise dans tous les lieux qui ne sont pas dédiés aux concerts en y impliquant le public et en lui faisant vivre une expérience. Nous souhaitons transmettre la musique partout et pour tous, et des échanges avec le public après les concerts. » Mathieu Braud

L’ENSEMBLE DÉNOTE

Ensemble Dénote dirigé par Mathieu Braud ©Laura Dyens-Taar

C’est en 2017 que le jeune chef Mathieu Braud fonde à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, l’Ensemble Dénote, un ensemble présentant une grande partie des instruments de l’orchestre symphonique(violon, alto, violoncelle, contrebasse, flûte, hautbois, clarinette, basson, cor).

Son ambition : faire découvrir la musique classique à tous par une proximité avec le public, en se produisant dans les lieux les plus divers, de la salle de spectacle jusqu’aux ateliers d’une entreprise, en passant par la bibliothèque, la plage ou l’hôpital. Mathieu Braud détermine les programmes en mêlant le répertoire symphonique classique (Haydn et Mozart) à la création d’œuvres de compositeurs d’aujourd’hui : Mico Nissim, Charly Mandon, Alexis Maingaud…

Depuis sa création, l’Ensemble Dénote s’est produit à Rosny-sous-Bois (concert de musiques de films et concert pour les voeux du Maire), à Lisses (91), à Étretat (dans le cadre du festival Offenbach 2018  et 2019), à Montreuil pour la cloture du Festival Marmoe, a enregistré la musique du  film “La rage” du réalisateur Aurélien Mathieu etc…

Formés dans les plus grandes écoles françaises et européennes (conservatoires nationaux de Paris et de Lyon, école normale de Paris, conservatoire royal de Bruxelles…), les musiciens de l’Ensemble Dénotesont également musiciens dans de grands ensembles comme les Arts Florissants, ou les orchestres nationaux de Lille, de Toulouse et de l’Opéra de Paris ainsi que ceux de divers festivals en France et à l’étranger.

« Il faut penser les spectacles autrement, pas avec des spectateurs endimanchés. Nous voulons toucher l’habitant qui n’a pas l’occasion d’aller dans des salles de concert. Il a le droit d’entendre du Mozart. Nous voulons créer la surprise dans tous les lieux qui ne sont pas dédiés aux concerts en y impliquant le public et en lui faisant vivre une expérience. Nous souhaitons transmettre la musique partout et pour tous, et des échanges avec le public après les concerts. »

 

ROLAND DYENS, GUITARISTE, COMPOSITEUR

Roland Dyens – © Laurence Salvarez

Né en 1955, Roland Dyens rentre à 13 ans à l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe du Maître espagnol Alberto Ponce, et suit parallèlement la classe d’écriture du compositeur et chef d’orchestre Désiré Dondeyne.

Tout au long de sa carrière, il reçut de très nombreuses distinctions parmi lesquelles le «Premio Speciale» puis la «Chitarra d’Oro» du Concours International Città di Alessandria (Italie), le «Premio per la Composizione» du Festival International Città di Fiuggi (Italie), ainsi que le prestigieux «Grand Prix du Disque de l’Académie Charles-Cros». Également lauréat de la Fondation Menuhin, il reçut les rares cinq étoiles de la presse Canadienne et Espagnole. Sa carrière fut couronnée par le très prestigieux “Artistic Achievement Award” décerné par Guitar Foundation of America en 2017.

Roland Dyens se partagea aux quatre coins du monde entre les concerts, la composition et l’enseignement. Cette triple alliance fut le socle même de l’indiscutable succès de ce musicien qui était en constante évolution.

Ses récitals (récitaux comme il s’amusait à dire) furent toujours des événements. Certains parlent même de profonde «réconciliation» avec la guitare classique. Ses master-classes rassemblaient un public très nombreux grâce à la teneur de son discours riche et novateur et sa sincère proximité avec les jeunes guitaristes avec qui il vécut des rencontres heureuses centrées sur ses maîtres mots :  la qualité et l’émotion.

L’approche hyper-sensible et colorée qu’avait Roland Dyens de celle-ci, son incontestable ouverture d’esprit associant toutes les musiques en un seul et même programme, son improvisation d’entrée ou son rapport unique à l’auditoire faisait de lui l’un des porte-drapeaux de la guitare contemporaine, le plaisir en plus.

Ses compositions et ses arrangements, joués aujourd’hui dans le monde entier, font l’unanimité et apportent un souffle nouveau sur cette guitare dont il repoussa sans cesse les limites.

Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Roland Dyens nous a quittés le 29 octobre 2016. Son immense oeuvre est aujourd’hui gérée par l’Association Roland Dyens in the skaï en collaboration avec ses éditeurs et ses enfants.

 

 

 

CONTACT CONCERT

 

 

 

LA LOCOMOTIVE DES ARTS

La boite de prod qui aime les artistes

Laura Dyens-Taar ou Françoise Pech

Tel : +33 06 87 37 35 17

lalocomotive5@orange.fr

http://www.lalocomotivedesarts.com

Montreuil (France)

LE ARAB YOUNG PHILHARMONIC ORCHESTRA (AYPO) EN RESIDENCE A MONTREUIL

C’est un magnifique projet social et culturel qu’a imaginé le Chef Egyptien Fawzy El Shamy en 2006, celui de réunir les musiciens de plusieurs pays Arabes pour former un orchestre éphémère qui jouerait dans un pays du monde. Ce rêve est devenu réalité et depuis plus de 10 ans, le AYPO fait bénéficier à 50 jeunes musiciens des pays Arabes de cet extraordinaire expérience de rencontre autour de la musique. 

Pour le projet 2019, Fawzy Shamy a sollicité le Chef Montreuillois Mathieu Braud, toujours partant pour défendre des projets militants permettant la rencontre entre musiciens et public éloigné de la musique classique. 

Grâce à un partenariat très actif de la Mairie de Montreuil et de l’Institut du Monde Arabe (IMA), 50 jeunes musiciens venant d’Egypte, Irak, Koweit, Irak, Bahreïn, Algérie, Tunisie et Jordanie ont pu être accueillis en résidence au Théâtre Berthelot de Montreuil pour répéter matin et soir des oeuvres classiques, contemporaines et traditionnelles. 

Le premier concert a eu lieu à Montreuil le 13 juillet dans le quartier des Ruffins, devant de nombreux Montreuillois accompagnés de leurs enfants venus assister à l’événement. C’est dans une ambiance à la fois décontractée et attentive que les musiciens ont attaqué l la Marche Hongroise de Berlioz puis une pièce traditionnelle Egyptienne avec un émouvant solo de violon.

Puis les musiciens ont enchaîné avec La Moldau de Smetana, avant de faire le pari de jouer une oeuvre très contemporaine, Colors de Al Hamdan (2010) d’un compositeur Koweitien qui, malgré ses consonances inhabituelles pour un public non averti, a été fort applaudie. Retour au très classique avec 1er mouvement de la 4ème Symphonie de Mendelssohn et l’ouverture de l’opéra Carmen de Georges Bizet. 

Cerise sur le gâteau, l’Orchestre à joué en bis, une Pièce traditionnelle Egyptienne très joyeuse qui a été accueillie par de nombreux youyous.

 

Un grand bravo à tous les musiciens de YAPO, à Fawzy Shamy pour la conception de ce projet et à Mathieu Braud, qui a réussi le pari de mener à bien ce pari en seulement 4 jours de répétition.

 

Prochain concert de YAPO, le 15 juillet à 15h, Place Jean Jaurès à Montreuil avant de donner un grand concert à l’Institut du Monde Arabe à Paris le mercredi 17 juillet. 

Crédit Photos et texte : Laura Dyens
La Locomotive des Arts

 

 

 

 

Concert de musiques romantiques

CONCERT DE L’ENSEMBLE DENOTE
Direction Mathieu Braud

©Laura Dyens-Taar


PROGRAMME « MUSIQUES ROMANTIQUES » 
ELGAR – MENDELSSOHN – TCHAIKOVSKI – GRIEG – DVORAK

DIMANCHE 12 MAI 2019 A 17H

Eglise Saint-Germain 
Place de l’Eglise – 91090 – Lisses
Accés : RER D – station Evry Courcouronnes

PROGRAMME DU CONCERT

Sérénade d’Elgar
Symphonie pour cordes N°10 de Mendelssohn
Sérénade de Tchaïkovski (1er mouv)
Suite Holberg de Grieg
Sérénade de Dvorak (1er mouv)

EN SAVOIR PLUS SUR L’ENSEMBLE DENOTE

DISTRIBUTION:

Mathieu Braud : Direction

Sébastien Morlot, Tiffany UMMATHALLEGADOO et Amélie HIRSH, Lucile LAMBERT, Aurélie BRU (Violons),
Marie MAILLOT DE CORTE, Maxime TAILLIEZ (Altos),
Aurélie ALLEXANDRE D’ALBRONN, Aurore MONTAULIEU (Violoncelles),
Clémence SARDA (Contrebasse)

LES PHOTOS DU CONCERT (répétition et concert) © Laura Dyens-Taar

 

 

 

ET LE BÊTISIER POUR RIGOLER UN PEU !

                                                                                                          Attendez, Il y a un truc là qui me pique dans le cou !

ça va être dur de leur faire prendre la pose !

Oh ! Une note qui pousse ! 

 

Contact programmateurs, élus, journalistes …
N’hésitez-pas à nous demander votre invitation ou plus d’informations 

Laura Dyens-Taar
ou Françoise Pech 
La Locomotive des Arts
lalocomotive5@orange.fr
Tel: 06.87.37.35.17
+d’infos: 
www.lalocomotivedesarts.com

L’Ensemble dénote au Festival Offenbach d’Etretat (août 2018)

En août 2018, Mathieu Braud était chef invité avec son Ensemble Dénote, du Festival Offenbach d’Etretat pour la reprise de « Dragonette » et la création de « La permission de 10h » du Grand Jacques Offenbach, dans une mise en scène d’Yves Coudray.

EnsDénote_etGianna

WilliamFlûte

Photos des répétitions :

IMG_2605

 

 

Ensemble Dénote

Héloïse Hilbert (cor), William Thomas (violoncelle), Abel-Loup Boye (basson)
et Camille Tribouillard (clarinette) avec Nina Uhari (piano)
Direction : Mathieu Braud
Adaptation musicale : Philippe Hui.

LA PERMISSION DE DIX HEURES

Opéra-comique en un acte (durée 55mn)
Livret de Mélesville et Carmouche, adapté par Charles Nuitter.
Musique de Jacques Offenbach
Représenté pour la première fois à Paris, au théâtre de la Renaissance, le 4.09.1873.

La permission de dix heures permet à Offenbach de retrouver l’atmosphère du 18ème siècle qu’il aime tant. L’ouvrage, d’abord présenté à Ems en 1867, fût créé à Paris en 1873, le même soir que Pomme d’Api, et par les mêmes interprètes. Sur un livret à première vue banal mais plein de rebondissements et de situations cocasses, Offenbach a écrit une de ces musiques raffinées qui lui valurent Ie surnom de « petit Mozart des Champs Elysées ».

L’HISTOIRE : Le soldat Larose-Pompon est très épris de la jeune Nicole; … mais celle-ci ne pourra pas convoler tant que sa tante, la jolie et riche passementière Mme Jobin, veuve, ne sera pas elle-même remariée. Larose va donc tout faire pour favoriser l’union de Mme Jobin avec le sergent Lanternick, un brave militaire à I’accent alsacien très prononcé (« J’ai un tiaple d’accent cirgonflexe ! »), qui, de son côté, voudrait bien « faire une p’tit’ gonnaissance ». La maladresse du sergent, qui, en outre, préfèrera la nièce à la tante, provoque de multiples péripéties. L’irruption de la patrouille puis du garde-champêtre, et la nuit qui vient ajoutent encore au quiproquo – d’autant plus que seul un des deux militaires possède la fameuse « permission de dix heures ». Mais grâce à la malice de Larose-Pompon, tout se termine pour le mieux : Lanternick se mariera avec Mme Jobin, et il pourra épouser sa Nicole.

 

2filles_Laurent

 

shut3LionelBis

salutstroupe7BienBis

DISTRIBUTION

LES CHANTEURS :

Madame Jobin, veuve et marchande passementière :  Mélanie Boisvert
Nicole, sa nièce : Gianna Cañete Gallo
Larose Pompon, soldat : Laurent Arcaro
Lanternick, lieutenant alsacien : Yves Coudray
Le père Broussaille, garde champêtre : Lionel Peintre
Un Caporal : Pierre Méchanick

saluts3RireYves_bis

LES MUSICIENS :

Direction : Mathieu Braud
Adaptation musicale : Philippe Hui.
Héloïse Hilbert (cor), William Thomas (violoncelle), Abel-Loup Boye (basson) et Camille Tribouillard (clarinette) de l’Ensemble Dénote, et Nina Uhari (Chef de chant et piano)

Dénote_Nina

LA MISE EN SCENE ET LES COSTUMES

Mise en scène et Scénographie : Yves Coudray (à droite)
Costumes et décors : Michel Ronvaux (à gauche)
Michelsalut

LA REGIE LUMIERE :

Bruno Régnier et Franck Rousseau

Photos : @Laura Dyens-Taar

LA BIOGRAPHIE DES ARTISTES 

YVES COUDRAY, metteur en scène et chanteur ténor 

Yves_portraitAprès des débuts d’enfant-comédien (Graine d’Ortie), il intègre le CNSM de Paris à 18 ans et entame dès-lors une carrière de chanteur. Des maisons d’opéras telles que Genève (Orphée aux enfers), Marseille (L’Aiglon), Bordeaux (La Périchole), Rouen (Die Zauberflöte), Metz (Les Brigands), Lausanne (Le Carnaval de Londres, Mireillle…), Nice (Serenade de Britten), l’Opéra-Comique (Les Aventures du roi Pausole, Die lustigen Weiber von Windsor…), et plusieurs festivals, dont Aix-en-Provence, Utrecht, Montpellier et Saint-Etienne, l’ont accueilli.

Parallèlement à son parcours d’interprète, Yves Coudray signe de nombreuses mises en scène en France – Opéras de Marseille (Manon Lescaut, Attila), Montpellier (M. Choufleuri), Nantes (Manon), Nice (Fidelio, Une petite flûte enchantée )… mais aussi à Barcelone, New-York, San Francisco et Boston. Il se consacre également à la formation scénique des jeunes chanteurs (Opéra de Paris, CNIPAL, HEM de Genève, Université de Pepperdine en Californie…).

Depuis 2010, il est le directeur artistique du Festival d’Offenbach d’Etretat

MATHIEU BRAUD – Chef d’Orchestre

Immeuble2

Mathieu Braud se forme à la trompette, au tuba, à la contrebasse et au piano avant de s’intéresser  à l’écriture musicale, notamment auprès de Claude Henry Joubert et François Saint Yves ainsi qu’à l’analyse auprès de Vincent Barthe et de François Boukobza.

Il se  tourne ensuite vers la direction d’orchestre après avoir suivi les master class de Julien Guénebaut, Nicolas Brochot et de Claire Gibault. Il entame alors une formation au Conservatoire Royal de Bruxelles en classe de direction d’orchestre d’où il ressort diplômé en juin 2018.  

Dès 2012, il crée avec Nicolas Vasseur, tous deux professeurs d’éducation musicale dans le secondaire, l’Orchestre OPPERA, Orchestre des Personnels des Parents et des Élèves Réunis en Association, qui réunit amateurs ou professionnels, pour interpréter un répertoire ambitieux et exigeant, dans une démarche de partage et de proximité avec son public.

En 2016, il dirige l’ensemble londonien United Strings of Europe composé de musiciens issus de la Royal Academy de Londres.

Depuis plusieurs années, Il participe au Projet Demos à la Philharmonie de Paris et en Ile de France et dirige depuis 2017 l’Orchestre Universitaire de Lille.

En 2017 également, il crée son propre orchestre professionnel, l’ensemble Dénote avec une vingtaines de musiciens professionnels, avec l’objectif de jouer partout et pour tous, dans des salles de concerts mais aussi en entreprises, dans les lycées et les collèges que Mathieu connaît bien pour y avoir enseigné la musique, et dans tous lieux où la musique peut-être partagée avec un public curieux de découverte. Il souhaite aussi créer des ciné-concert et développer un axe d’enregistrement de musiques de films.

C’est en juillet 2018 qu’il transmet sa baguette de l’Orchestre Oppera  pour s’investir dans ses nouveaux projets avec l’Ensemble Dénote.

 » Il faut penser les spectacles autrement, pas avec des spectateurs endimanchés. Nous voulons toucher l’habitant qui n’a pas l’occasion d’aller dans des salles de concert. Il a le droit d’entendre du Mozart. Nous voulons créer la surprise dans tous les lieux qui ne sont pas dédiés aux concerts en y impliquant le public et en lui faisant vivre une expérience. Nous souhaitons transmettre la musique partout et pour tous,et des échanges avec le public après les concerts. »Le Montreuillois du 12/07/2018.

MÉLANIE BOISVERT – soprano

MélaniePortrait

La soprano canadienne fait ses débuts dans le rôle d’Olympia à l’Opéra national du Rhin en 2002 et foule les planches de nombreuses maisons d’opéra de France et d’Europe dans un répertoire de haute-voltige.

Elle chante Clorinde (Cendrillon/N. Isouard) à l’opéra de Malte, Amour (Orphée et Eurydice) au Festival Les Antiques de Glanum. On l’a entendue dans La folie d’Offenbach sur France3, Adele (La chauve-souris) aux Folies d’Ô à Montpellier, Gabrielle (La vie parisienne) aux opéras de Saint-Etienne et de Strasbourg, Papagena aux Soirées Lyriques de Sanxay, Les Jeux de l’amour et d’Offenbach au Théâtre de Poche Montparnasse à Paris, Tytania (A Midsummer Night’s Dream) et Lakmé à Metz, Prothoe (Penthesilea/Dusapin) à la Monnaie de Bruxelles… Elle est aussi familière de la création contemporaine avec 200 Motels de Frank Zappa à la Philharmonie de Paris.

GIANNA CAÑETE GALLO – Soprano

GiannaMélanieBis

Cette jeune soprano, belge et uruguayenne, est diplômée du Conservatoire Royal de Bruxelles, du Conservatoire Supérieur de Florence, de la Hochschule für Musik de Nürnberg et de l’European Vocal Departement de l’Institut de Musique et de Pédagogie.

Sa voix ronde et fraîche alliée à sa sensibilité raffinée l’amène à se produire en tant que chambriste mais aussi à l’Opéra Royal de Wallonie, au Théâtre Royal du Parc à Bruxelles, au Theatru Astra à Malte, au COOL Theater en Hollande et au Göggingen Parktheater en Allemagne, dans les rôles de Suor Genovieffa (Suor Angelica), Adèle (Die Fledermaus), Ännchen (Der Freischütz), Papagena et Pamina (Die Zauberflöte), Despina (Così fan tutte) et Barbarina (Le Nozze di Figaro).

Lors de masterclasses, elle a travaillé avec Laura Claycomb, Claudia Visca, Elizabeth Vidal, Nadine Denize, José Van Dam, Edith Wiens, Anna Tomowa-Sintow, Jennifer Larmore et Andreas Scholl. Elle fera prochainement ses débuts dans le rôle de Konstanze (Die Entführung aus dem Serail)  et la Messe en ut de Mozart à Bruxelles.

NINA UHARI – Pianiste et Chef de chant

Nina_portrait

Elle effectue ses études de piano à l’Académie Sibelius de Helsinki, avant de se perfectionner à Baltimore puis à Paris – elle est premier prix de piano aux concours Hannikainen et Fazer en Finlande et remporte le prix Spedidam au concours du forum de Normandie en France. Elle devient chef de chant principal au CNIPAL à Marseille puis est engagée à la Haute École de Musique de Genève. Elle est également titulaire d’une classe de rôles à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Nina Uhari s’est produite en récitals de piano ou de lieder, ou en concerts de musique de chambre, en Finlande et en France mais aussi en Allemagne, Autriche, Espagne, Colombie, au Togo et aux USA, et dans plusieurs festivals (MIDEM, Radio France, Aix en Provence, Montpellier, Chorégies d’Orange). Elle a été également invitée comme chef de chant dans plusieurs théâtres en France (dont le Châtelet) et à l’étranger.

LAURENT ARCARO – Baryton

Laurent_portrait

Après des études de chant au CNSMDP (classe de Mireille Alcantara), il intègre les classes d’Ulrich Eisenlohr et de Rudolf Piernay à la Musikhochschule de Mannheim. Lauréat de plusieurs concours : Toulouse, St-Chamond, Clermont-Ferrand… il intègre le Studio-Oper de Mannheim Puis, il chante sous la direction de Michel Plasson à Toulouse, de J.-Y.Ossonce à Tours, et Roland Boer au Staatsoper Stuttgart, au Staatsoper Frankfurt am Main, et au Staatsoper Berlin.Partagé entre la France, l’Allemagne et les Etats-Unis, il tourne aussi dans quelques films et courts-métrages – dont Heart Zero, prix du meilleur court-métrage à Los Angeles -, et tente de promouvoir la musique française à travers les continents.

PIERRE MÉCHANICKBaryton

Pierre_portrait

Après ses études au CNSM, où il obtient en 1990 un Premier Prix d’Opérette, il se spécialise dans les rôles « bouffe » et “fantaisistes à voix” du répertoire lyrique. Parallèlement à sa carrière de chanteur, il crée la Troisième Ligne, trio comique. Auteur-interprète, il produit régulièrement son récital Le Chemin des Dames, spectacle autour des chansons de la Grande Guerre pour lequel il a reçu le label du Comité du Centenaire 14-18. Il travaille actuellement sur une nouvelle création qui verra le jour en novembre 2018, avec Gilles Bugeaud et de nombreux autres artistes chanteurs et musiciens.

LIONEL PEINTRE – Baryton

Lionel_portrait

Il partage ses activités entre Opéra, Opérette, Récital et Musique Contemporaine. Interprète reconnu dans de nombreux théâtres : Opéra de Paris, Capitole de Toulouse, Opéra du Rhin, Genève, Berne, Tel Aviv, Anvers, Opéra de Lyon, Chorégies d’Orange, sous la direction de chefs tels que Michel Plasson, Myng Wung Chung, Jean-Yves Ossonce, Pascal Rophé. En 2015, il est Golaud (Pelléas et Mélisande) à Zagreb et le rôle-titre de Giordano Bruno, opéra de F. Filidei à Strasbourg, Paris, Milan. En 2017, il participe au Kein Licht, Thinkspiel de P. Manoury à l’Opéra-Comique. En 2018, après Marouf de H.Rabaud à Bordeaux et Paris, il sera à la Philharmonie de Paris pour 200 Motels de F.Zappa.

MICHEL RONVAUX – Costumier, Scénographe

dsc_0788.jpg

Une formation artistique commencée très jeune à l’Ecole d’Art et Dessin de Paris le conduit à l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg puis à l’ENSATT. Il entre ensuite à l’Opéra de Paris en 1975 comme décorateur-costumier. Il y dirigera l’atelier de décoration sur costumes de 1983 à 2015.

Une curiosité permanente l’amène à participer à des manifestations artistiques très diverses – téléfilms, clips publicitaires, spectacles de variété, opérettes…

Il collabore notamment avec Dominique Pitoiset et Stephen Taylor, Mireille Larroche, Jean Louis Martinelli et Yves Coudray et scénographie ainsi les costumes de nombreuses productions pour l’Opéra de Nice (Le nozze di Figaro), l’Opéra-Comique (La Bohème, V’lan, dans l’œil), le Théâtre des Champs Elysées (Les divertissements de Versailles), le théâtre Jean Vilar de Suresnes et également pour l’Atelier Lyrique de L’Opéra National et le CNSM de Paris.

LE BEST-OFF DE LA CREATION

Les répétitions musicales

 

CONTACT PRODUCTION :

Laura Dyens-Taar

Logo LocoLa Locomotive des Arts
Accompagnement d’Artistes et de projets artistiques

Tél : 06.87.37.35.17
Mail : lalocomotive5@orange.fr
Site : www.lalocomotivedesarts.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Festival Offenbach d’Etretat 2018: concert d’ouverture le 5/8

DéboteFOE18@LauraDyensTaar2

Yves_Adjoint_Laetitia

Yves Coudray présente le Festival Offenbach d’Etretat

Le dimanche 5 août, le Festival Offenbach d’Etretat lançait son 13ème Festival -Le Festival est en pleine adolescence, comme le disait Laetitia Thomas, sa Présidente (à droite sur la photo, aux coté de Mr le Maire Adjoint à la culture)- avec son désormais traditionnel concert d’ouverture sur le Perrey devant la mer.

Yvesdevantmer

Yves Coudray, Directeur artistique du Festival, et chanteur lyrique

 

DSC_4345Environ 300 personnes, touristes de passage, mélomanes, vacanciers et habitués du Festival, se sont retrouvés devant le petit kiosque à musique sur lequel tournaient les goélands qui chantaient déjà allègrement leur musique à la mode d’Offenbach.

Dénote_tête_LaurentSur scène, dix musiciens de l’Ensemble Dénote et leur chef, Mathieu Braud (à droite), ont joué avec allégresse des musiques légères et bien connues de Bizet, Fauré, Grieg, même d’Enno Morricone, et bien-sûr de Jacques Offenbach avec son célébrissime Cancan d’Orphée aux Enfers.

Mathieu_Mélanie

Mélanie Boisvert et Mathieu Braud à la baguette

L’Ensemble Dénote a été bientôt rejoint par les chanteurs du Festival, leur Directeur artistique, Yves Coudray et leur Chef de chant, Nina Uhari. Musiciens et chanteurs ont ainsi présenté en avant première au public Etretait des extraits des opérettes qui seront présentées les 9, 11 et 12 août à Etretat et Sainte-Adresse, « Dragonette » et « La permission de 10h ».

Photos : Laura Dyens-Taar

Plus d’infos: http://www.lalocomotivedesarts.com

 

 

Concert de musiques de films à Rosny-sous-Bois

Il y avait eu des répétitions publiques au Cinéma le Méliès de Montreuil, l’enregistrement en avril 2018 de la musique du film  » La rage » composée par Alexis Maingaud, et réalisé par Aurélien Mathieu et Samir Mokeddem.

Mais vendredi 13 juillet 2018 à 21h, champagne ! c’était le premier concert de l’Ensemble Dénote à Rosny-sous-Bois. Longue vie à l’Ensemble Dénote !

Au programme : des musiques de films connus du grand public

  • introduction de la 20th Century Fox,
  • Harry Potter,
  • Game of Thrones,
  • Gabriel Oboe,
  • Star Wars (III et V),
  • Indiana Jones,
  • Pirates des Caraïbes.

Bravo aux jeunes artistes de l’Ensemble et à son chef Mathieu Braud pour ce très beau premier concert public, qui était donné avant le beau feu d’artifice également sur le thème des musiques de films, offert par la Mairie de Rosny-sous-Bois.

Photos © Laura Dyens-Taar

 

 

Médaille de l’élégance pour Steve

 

 

 

Mélanie

Et la blague de la soirée : Interruption du concert pour cause de partition envolée par le vent ! Anne Mousserion a réagi très promptement en sautant de la scène pour récupérer la partition volante et la fixer avec triples pinces à linges ! 

Bravo à tous les musiciens !

 

 

Informations pratiques:

20h30 Concert en plein-air 

23h00 Feu d’artifice

Mairie de Rosny-sous-Bois – devant le parc Decésari et la Mairie

20, rue Claude Pernès – 93110 – Rosny-sous-Bois

Accès : RER E, station Rosny centre

Bus : 118

 

 

Informations sur l’Ensemble :

Marchio_Laura_defContacts : Laura Dyens-Taar

La Locomotive des Arts – Tel : 06 87 37 35 17 – lalocomotive5@orange.fr