CONCERTO METIS POUR GUITARE ET ORCHESTRE DE ROLAND DYENS

CONCERTO MÉTIS

et

Tango en skaï

DE ROLAND DYENS

POUR GUITARE ET ORCHESTRE À CORDES

Soliste : Orestis Kalampalikis

Ensemble Dénote
Direction : Mathieu Braud

Durée : 24 mn – Ed Lemoine

Créé en 1990 avec l’orchestre régional P.A.C.A, ce concerto en trois mouvements est métissé de musique traditionnelle Vénézuélienne, de musique impressionniste mais aussi de jazz avec sa “cadence facultative”. Il reflète ce qu’était le compositeur Roland Dyens, un guitariste classique lui-même métissé de multiples influences : la musique Sud-américaine de Heitor Villa-Lobos, Leo Brouwer ou Egberto Gismonti, le jazz, qu’il considérait comme le plus bel événement du XXème siècle, et celle de ses ancêtres guitaristes-compositeurs comme Fernando Sor, Federico Tarrega et Emilio Pujol.

“ Classique dans sa forme (vif-lent-vif, cadence), ce concerto pour guitare et orchestre à cordes en hommage à la Divine Ida Presti se caractérise, en premier lieu, par la diversité des styles de musiques dont il est traversé de bout en bout, justifiant ainsi son nom sans la moindre ambiguïté”. Roland Dyens

Roland Dyens félicite Elena Papandreou après le Concerto Métis (Athènes)

  

LES ARTISTES

 

 

ORESTIS KALAMPALIKIS, GUITARISTE, COMPOSITEUR

Après des études musicales au Conservatoire National d’Athènes (classe de Yannis Petridis), Orestis Kalampalikis a été admis en 2005 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Roland Dyens où il a obtenu son Diplôme de Formation Supérieure en 2009, tout en suivant les master-classes de Zoran Dukic, Oscar Ghiglia, David Russel… Il a étudié la composition auprès de Bernard Cavanna et la direction d’orchestre auprès d’Henri-Claude Fantapié.

Orestis Kalampalikis a remporté des concours internationaux en tant qu’interprète : 1er Prix du Conservatoire de Filippos Nakas-Patras (2006); 1er prix du Concours Panhellénique de Veria (2006), et 1er prix du Concours de Fontenay-sous-Bois (2007).

Mais aussi des concours internationaux en tant que compositeur comme au World Guitar Competition à Novisad, Serbie, (2012), au Lycia Guitar Days à Antalya, Turquie (2014) et au Nilufer Guitar Days à Bursa en Turquie (2015).

En parallèle à sa carrière de soliste, il collabore avec d’autres artistes comme la chanteuse mezzo-soprano Mashal Arman lors de récitals de musique anglaise (Dowland, Britten…), avec la soprano Cybèle Castoriadis, ainsi qu’avec la guitariste Elena Papandreou pour laquelle il travaille des arrangements de Manos Hadjidakis, pour poursuivre le travail de son Maestro.

Orestis Kalampalikis compose aussi pour le théâtre et a participé en tant que compositeur et interprète à des créations avec la compagnie RL pour le spectacle “Iliade Brisée” de Laurence Campet, ainsi qu’avec la compagnie “Les Hypocrites”, Urubu productions etc….

Aujourd’hui, Orestis Kalampalikis est professeur de guitare tout en poursuivant sa carrière de guitariste et compositeur. La plupart de ses oeuvres sont éditées chez les “Productions d’Oz” et sont enregistrées sur l’album “Blues for a Woodpecker” (2018)

https://youtu.be/M4jn8Sy-IbQ

MATHIEU BRAUD – CHEF D’ORCHESTRE

Mathieu Braud se forme à la trompette, au tuba, à la contrebasse et au piano avant de s’intéresser à l’écriture musicale, notamment auprès de Claude Henry Joubert et François Saint Yves ainsi qu’à l’analyse auprès de Vincent Barthe et de François Boukobza. Il se tourne ensuite vers la direction d’orchestre après avoir suivi les master class de Julien Guénebaut, Nicolas Brochot et de Claire Gibault. Il entame alors une formation au Conservatoire Royal de Bruxelles en classe de direction d’orchestre d’où il ressort diplômé en juin 2018.

De 2012 à 2018, il co-crée et dirige l’Orchestre OPPERA qui réunit amateurs ou professionnels, pour interpréter un répertoire ambitieux et exigeant, dans une démarche de partage et de proximité avec son public, tout en dirigeant L’OUL, l’Orchestre Universitaire de Lille de 2016 à 2019 et en participant au Projet Demos à la Philharmonie de Paris et en Ile de France.

Il créé en 2017 son propre orchestre professionnel, l’ENSEMBLE DÉNOTE composé d’une vingtaines de musiciens tous issus de grandes formations, avec l’objectif de jouer partout et pour tous, dans des salles de concerts mais aussi en entreprises, dans les établissements scolaires et dans tous lieux où la musique peut être partagée avec un public curieux de découverte.

Aujourd’hui, Mathieu Braud multiplie les projets en tant que Chef invité (Direction de l’United Strings of Europe composé de musiciens issus de la Royal Academy de Londres, Direction à l’Institut du Monde Arabe du YAPO, Young Arab Philharmonic Orchestra (juin 2019), Direction de l’Orchestre et le Choeur du Palais de Arts de Tunis (novembre 2019), enregistrement de musiques de films, création de ciné-concerts…) parallèlement au développement de l’Ensemble Dénote.

« Il faut penser les spectacles autrement, pas avec des spectateurs endimanchés. Nous voulons toucher l’habitant qui n’a pas l’occasion d’aller dans des salles de concert. Il a le droit d’entendre du Mozart. Nous voulons créer la surprise dans tous les lieux qui ne sont pas dédiés aux concerts en y impliquant le public et en lui faisant vivre une expérience. Nous souhaitons transmettre la musique partout et pour tous, et des échanges avec le public après les concerts. » Mathieu Braud

L’ENSEMBLE DÉNOTE

Ensemble Dénote dirigé par Mathieu Braud ©Laura Dyens-Taar

C’est en 2017 que le jeune chef Mathieu Braud fonde à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, l’Ensemble Dénote, un ensemble présentant une grande partie des instruments de l’orchestre symphonique(violon, alto, violoncelle, contrebasse, flûte, hautbois, clarinette, basson, cor).

Son ambition : faire découvrir la musique classique à tous par une proximité avec le public, en se produisant dans les lieux les plus divers, de la salle de spectacle jusqu’aux ateliers d’une entreprise, en passant par la bibliothèque, la plage ou l’hôpital. Mathieu Braud détermine les programmes en mêlant le répertoire symphonique classique (Haydn et Mozart) à la création d’œuvres de compositeurs d’aujourd’hui : Mico Nissim, Charly Mandon, Alexis Maingaud…

Depuis sa création, l’Ensemble Dénote s’est produit à Rosny-sous-Bois (concert de musiques de films et concert pour les voeux du Maire), à Lisses (91), à Étretat (dans le cadre du festival Offenbach 2018  et 2019), à Montreuil pour la cloture du Festival Marmoe, a enregistré la musique du  film “La rage” du réalisateur Aurélien Mathieu etc…

Formés dans les plus grandes écoles françaises et européennes (conservatoires nationaux de Paris et de Lyon, école normale de Paris, conservatoire royal de Bruxelles…), les musiciens de l’Ensemble Dénotesont également musiciens dans de grands ensembles comme les Arts Florissants, ou les orchestres nationaux de Lille, de Toulouse et de l’Opéra de Paris ainsi que ceux de divers festivals en France et à l’étranger.

« Il faut penser les spectacles autrement, pas avec des spectateurs endimanchés. Nous voulons toucher l’habitant qui n’a pas l’occasion d’aller dans des salles de concert. Il a le droit d’entendre du Mozart. Nous voulons créer la surprise dans tous les lieux qui ne sont pas dédiés aux concerts en y impliquant le public et en lui faisant vivre une expérience. Nous souhaitons transmettre la musique partout et pour tous, et des échanges avec le public après les concerts. »

 

ROLAND DYENS, GUITARISTE, COMPOSITEUR

Roland Dyens – © Laurence Salvarez

Né en 1955, Roland Dyens rentre à 13 ans à l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe du Maître espagnol Alberto Ponce, et suit parallèlement la classe d’écriture du compositeur et chef d’orchestre Désiré Dondeyne.

Tout au long de sa carrière, il reçut de très nombreuses distinctions parmi lesquelles le «Premio Speciale» puis la «Chitarra d’Oro» du Concours International Città di Alessandria (Italie), le «Premio per la Composizione» du Festival International Città di Fiuggi (Italie), ainsi que le prestigieux «Grand Prix du Disque de l’Académie Charles-Cros». Également lauréat de la Fondation Menuhin, il reçut les rares cinq étoiles de la presse Canadienne et Espagnole. Sa carrière fut couronnée par le très prestigieux “Artistic Achievement Award” décerné par Guitar Foundation of America en 2017.

Roland Dyens se partagea aux quatre coins du monde entre les concerts, la composition et l’enseignement. Cette triple alliance fut le socle même de l’indiscutable succès de ce musicien qui était en constante évolution.

Ses récitals (récitaux comme il s’amusait à dire) furent toujours des événements. Certains parlent même de profonde «réconciliation» avec la guitare classique. Ses master-classes rassemblaient un public très nombreux grâce à la teneur de son discours riche et novateur et sa sincère proximité avec les jeunes guitaristes avec qui il vécut des rencontres heureuses centrées sur ses maîtres mots :  la qualité et l’émotion.

L’approche hyper-sensible et colorée qu’avait Roland Dyens de celle-ci, son incontestable ouverture d’esprit associant toutes les musiques en un seul et même programme, son improvisation d’entrée ou son rapport unique à l’auditoire faisait de lui l’un des porte-drapeaux de la guitare contemporaine, le plaisir en plus.

Ses compositions et ses arrangements, joués aujourd’hui dans le monde entier, font l’unanimité et apportent un souffle nouveau sur cette guitare dont il repoussa sans cesse les limites.

Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Roland Dyens nous a quittés le 29 octobre 2016. Son immense oeuvre est aujourd’hui gérée par l’Association Roland Dyens in the skaï en collaboration avec ses éditeurs et ses enfants.

 

 

 

CONTACT CONCERT

 

 

 

LA LOCOMOTIVE DES ARTS

La boite de prod qui aime les artistes

Laura Dyens-Taar ou Françoise Pech

Tel : +33 06 87 37 35 17

lalocomotive5@orange.fr

http://www.lalocomotivedesarts.com

Montreuil (France)

YOYO, projet pédagogique : à la découverte de la Guitare classique

PROJET PÉDAGOGIQUE : A LA DÉCOUVERTE DE LA GUITARE CLASSIQUE

Respectant la thématique de la collection «  A la découverte d’un instrument » des Éditions Gallimard, le guitariste fait découvrir au public ce bel instrument qu’est la guitare, après le spectacle. 

Cette partie pédagogique varie en fonction des catégories de publics et de l’âge des enfants.

 

 

 

Pour les scolaires (maternelles et primaires) :

Le guitariste présente son instrument, un joli corps avec un grand cou et une petite tête pleine de petites oreilles ! Il leur fait ré-écouter les sons du spectacle : les trémolos, les glissandos, les vibratos, les harmoniques, les slaps, et même les plus surprenant comme ceux des percussions et des tambours.

Il leur explique les différentes musiques qu’ils ont entendu à la guitare quand Yoyo entre dans l’Hôtel de la guitare bleue : le rock, le jazz, le blues, la bossa-nova, le flamenco et leurs origines.

Puis, selon le temps disponible pour les enfants, le guitariste interprète un petit programme de musiques de compositeurs célèbres comme Francisco Tarrega, Joaquin Rodrigo, Fernando Sor, Roland Dyens, Django Reinhardt, Ida Presti… 


Pour les élèves guitaristes en Conservatoire ou pendant un Festival de guitare :

Orestis Kalampalikis

 

Un projet pédagogique peut-être mené pour les élèves guitaristes de niveau plus élevé en lien avec leur professeur (e) de guitare pour travailler la musique du  défilé et/ou celle du final créés par Roland Dyens pour plusieurs guitares.

Après plusieurs répétitions, les élèves pourront jouer sur scène pendant le spectacle. 

 

Partition originale écrite par Roland Dyens de la musique du défilé

 

Orestis Kalampalikis, guitariste, mandoliniste et compositeur

          

TRIO ALM’AO VIVO

 

BIO Orestis Kalampalikis Guitariste/Compositeur

Orestis Kalampalikis est né à Athènes (Grèce) en 1981 et a commencé la guitare à l’âge de 7 ans. Après des études musicales au Conservatoire National d’Athènes (classe de Yiannis Petridis), il a été admis en 2005 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Roland Dyens où il a obtenu son Diplôme de Formation Supérieure en 2009.

Pendant cette période il a remporté des concours internationaux en tant qu’interprète : 1er Prix du Conservatoire de Filippos Nakas-Patras en 2006; 1er prix du Concours Panhellénique de Veria en 2006, 3eme prix de “The Ivor Mairants Guitar Award”, Londres en 2006, et 1er prix du Concours de Fontenay-sous-bois en 2007. Il a également suivi plusieurs master-classes (Zoran Dukic, Oscar Ghilia, François Martin, David Russel, Carlo Marchione, Hubert Kappel, Vladimir Mikulka et autres)

Puis il a étudié la composition auprès de Bernard Cavanna au Conservatoire des Gennevilliers, et la direction d’orchestre auprès d’Henri-Claude Fantapié (Conservatoire de Noisy-le-sec).

Parmi ses oeuvres, trois ont remporté des concours internationaux de composition pour guitare au “World Guitar Competition” à Novisad, Serbie, en 2012, au “Lycia Guitar Days” à Antalya, Turquie, en 2014 et au “Nilufer Guitar Days” à Bursa en Turquie en 2015.

La plupart de ses oeuvres sont éditées chez les “Productions d’Oz”, et sont enregistrées sur l’album “Blues for a Woodpecker” (2018).

En parallèle à sa carrière de soliste, il collabore avec d’autres artistes comme la chanteuse mezzo-soprano Mashal Arman avec qui il produit des récitals de musique anglaise en duo (Dowland, Britten…), comme la soprano Cybèle Castoriadis qu’il accompagne à la mandoline, à la guitare classique et à la guitare électrique, ainsi qu’avec la guitariste Elena Papandreou pour laquelle il compose des arrangements de Manos Hadjidakis, pour poursuivre le travail inachevé de son Maestro. 

Orestis Kalampalikis compose aussi pour le théâtre. Il a participé à des créations avec la compagnie RL pour le spectacle “Iliade Brisée” de Laurence Campet, ainsi qu’avec la compagnie “Les Hypocrites”, Urubu productions, et récemment la compagnie «  Dès l’Aube » pour le spectacle marionnettiste et musical « Yoyo ». 

Aujourd’hui, Orestis Kalampalikis participe à un grand projet autour du compositeur Roland Dyens  tout en poursuivant sa carrière de guitariste et compositeur. 

 

TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DU CONCERTO MÉTIS POUR GUITARE ET ORCHESTRE À CORDES ICI

 

ON PARLE DANS LA PRESSE DE Orestis KALAMPALIKIS DANS LA PRESSE

Article Guitare classique magazine

Contact : La Locomotive des Arts – Tel : +33(0)6 87 35 17 – Mail : lalocomotive5@orange.fr

VIDEOS DU CONCERT EN HOMMAGE A ROLAND DYENS AU CNSM DE PARIS

La soirée du 19 octobre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris fut particulièrement émouvante avec un concert et une exposition en hommage au guitariste ROLAND DYENS.
Roland Dyens était professeur de guitare au CNSMDP (Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris). Son assistant, Jean-Marc Zvellenreuther, ses collègues et ses élèves ont souhaité lui rendre un bel hommage en organisant un concert réunissant étudiants et anciens élèves dont certains sont devenus concertistes internationaux (comme Jérémy Jouve), ainsi que les élèves et professeurs des autres classes de guitare du CNSM et de la classe de percussions.

On peut lire sur le site du CNSM de Paris: « La disparition brutale de Roland Dyens a bouleversé le monde de la guitare. Ce musicien polyvalent qui jonglait avec les répertoires les plus divers était une véritable icône de son instrument.
Admiré dans le monde entier, Roland Dyens défendait aussi bien la musique ancienne que la bossa nova, la création que le jazz. Ses élèves du CNSMDP, ses collègues, ses amis ont tenu à lui rendre hommage en ce jour où il aurait célébré son 62ème anniversaire. »

EXPOSITION montée par Laura, Yael, Emmanuel Dyens avec le soutien de nos partenaires : SavarezEditions Henry LemoineParis Guitar Foundation, Guitare Classique Magazine

L’exposition comprenait de très belles photos de Roland Dyens prises par Bastien Burlot, Romain Bouet, ou Laurence de Savarez, des partitions de compositions et arrangements de Roland Dyens, de nombreux magazines de guitare dont il fit la couverture, ses disques, de la première K7 aux doubles-CD en passant par son vinyl de Villa-Lobos.

Il y avait aussi des photos du Maestro, depuis son enfance jusqu’à ses derniers concerts et avec ses amis guitaristes comme Odaïr et Sergio Assad, ou son Maître Alberto Ponce, de très nombreux articles de presse et interviews sur sa carrière et sa vision de la musique, les Prix qu’il a remportés, comme la Guitare d’Or, le Prix de la Composition … et le dernier attribué par la Guitar Foundation of America, le Artistic Achievement Award. 

Sa guitare avec son repose-pied étaient bien-sûr en bonne place et les guitaristes pouvaient l’essayer, ce qu’ils firent avec émotion. Mais il y avait aussi ses objets fétiches qu’il amenait à ses master-classes et ses concerts à travers le monde : son petit cochon qu’il présentait comme son assistant pour dé-stresser les élèves, et les fameuses lunettes essuie-glaces.

Et des trésors comme sa première partition étudiée avec son professeur, Monsieur Maison : Les Jeux interdits, annotés de la main de Roland Dyens alors âgé de 9 ans ou encore son premier programme de concert au Centre Culturel de Meudon.

LE CONCERT au CNSMDP

Direction artistique : Jean-Marc Zvellenreuther en collaboration avec Laura Dyens-Taar – Présentation : Valérie Folco
Direction musicale : Jean-Marc Zvellenreuther

Avec : Tristan Manoukian, Olivier Chassain, Caroline Delume, Giani Caserotto, Laurent Blanquart, Jérémy Jouve, Orestis Kalampalikis, Natalia Makovskaya, Cécile Rabemananjara, Remy Reber, Armen Denoyan, Jihyung Park, Margot Fontana,  Raphaël Feuillâtre, Baptiste Ramond, Omar Nicho, Maxime Sénizergues, Felix Belthoise, Dimby Rasamoelina, Gabrielle Rubio,  Micah Leem, Nikola Prokopcova, Bogdan Mihailescu, Alexia Knopp, Sergio Santiago,  Thimotée Vinour, Kyota Imoto, Benjamin Garson, Remy Patel, Vincent Kappes. Et avec Corentin Aubry, Arthur Dhuique-Mayer, Emmanuel Jacquet et Valentin Dubois des classes de percussions du CNSMDP. Département des disciplines instrumentales classiques et contemporaines.

Près de 300 personnes ont assisté au concert des compositions  et arrangements  de Roland Dyens, pour guitare solo, duo et ensembles de guitare.

Voici quelques vidéos (amateures) du concert (vidéos Laura Dyens-Taar)

SAUDADE N°3 composition de Roland Dyens, interprétée par Jean-Marc Zvellenreuther:

OSCARINA de Pinxiguinha, Arrangement de Roland Dyens interprété par Orestis Kalampalikis :

TANGO EN SKAI, composition de Roland Dyens, interprétée par Jean-Marc Zvellenreuther et Orestis Kalampalikis:

CONCERTO EN SI, composition de Roland Dyens. Direction: Jean-Marc Zvellenreuther, Soliste Jérémy Jouve

Ensemble de guitares : Natalia Makovskaya, Margot Fontana, Raphaël Feuillâtre, Baptiste Ramond, Omar Nicho, Maxime Sénizergues, Félix Belthoise, Dimby Rasamoelina, Vincent Kappes. 

TAMBOUROU, composition de Roland Dyens pour orchestre de guitares et 3 rangs de percussions. Direction: Jean-Marc Zvellenreuther.

Commande du Staatliche Jugenmusikschule, Hamburg (Allemagne) – Années 2013. Hommage à Roland Dyens le 19/10/2017 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP). Direction: Jean-Marc Zvellenreuther. Avec: Natalia Makovskaya, Margot Fontana, Raphaël Feuillâtre, Baptiste Ramond, Omar Nicho, Maxime Sénizergues, Félix Belthoise, Dimby Rasoelina, Vincent Kappes (guitares) et Corentin Aubry, Arthur Dhuique-Mayer, Aurélien Gignoux, Swann van Rechem (percussions).

LE BOLERO de Maurice RAVEL, Arrangement de Roland DYENS pour ensemble de guitare. Cette « adaptation » (comme disait Roland Dyens) du Boléro de M.Ravel pour 10 guitares a été créée dans les années 1995 (à vérifier) et éditée en 2017 à la demande de la Guitar Foundation of America. (Révisions de Bastien Burlot et Orestis Kalampalikis). Jouée ici lors du Concert en Hommage à Roland Dyens au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, le 19/10/2017. Direction: Jean-Marc Zvellenreuther / Guitare soprano Orestis Kalampalikis / Guitare 1 Tristan Manoukian, Natalia Makovskaya, Margot Fontana / Guitare 2 Caroline Delume, Raphaël Feuillâtre, Baptiste Ramond, Guitare 3 / Giani Caserotto, Omar Nicho, Maxime Sénizergues /Guitare 4 /Jeremy Jouve, Felix Belthoise, Dimby Rasamoelina / Guitare 5 Olivier Chassain, Micah Leem, Nikola Prokopcova /Guitare 6 Gabrielle Rubio, Bogdan Mihailescu, Alexia Knopp, Sergio Santiago / Guitare 7 Remy Reber, Jihyung Park, Thimotée Vinour / Guitare 8 Armen Denoyan, Kyota Imoto, Benjamen Garson, Remy Patel / Guitare basse: Vincent Kappes. Et avec Corentin Aubry, Arthur Dhuique-Mayer, Aurélien Gignoux, Swann van Rechem, des classes de percussions du CNSMDP.

FRENCH POT-POURRI, composition de Roland Dyens, interprétée par le quatuor des élèves du Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP). Avec Raphael Feuillatre, Baptiste Ramond, Maxime Sénizergues, et Vincent Kappes.

Enregistré ici au Festival de Guitare de Paris, lors de la soirée en hommage à Roland Dyens en novembre 2016. 

TUNIS, TUNISIE, 5ème mouvement de HAMSA, composition de Roland Dyens, interprétée par Olivier  Chassain, Tristan Manoukian, Caroline Delume, Giani Caserotto

Quelques photos souvenirs:

La Lettre de Yael Dyens à son père :

Yael Roland 2 anniv Maminou 80ansLettre au Mage.

Mon père n’aimait pas s’écouter jouer. Jamais je ne l’ai vu écouter un de ses disques ou regarder des vidéos de ses concerts.

Il ne sait pas ce qu’il rate !

Ce que j’aimais par dessus tout dans les concerts de mon père, au-delà du génie de sa musique, c’était son goût du spectacle et de la surprise. Aller à un concert de Roland Dyens c’était pour moi bien plus qu’assister à un récital de guitare classique :  J’allais au spectacle. Il avait toujours une petite blague entre deux morceaux, une anecdote amusante à raconter à son public, ses improvisations en ouverture de récital, une tenue décalée (il y a 15 ans, il a joué un récital en pantoufles et j’espère qu’il ne m’en veut pas d’avouer la honte que j’avais eu ce soir-là alors qu’il croyait que cela me ferait sourire)…

Tout ceci rendait le moment unique et m’a appris dès plus mon jeune âge que la musique n’a pas de frontière.

Voilà comment j’aime définir le musicien et par dessus tout l’homme qu’était mon père : libre.

Pas une fois, il ne s’est bridé. Pas une fois, je ne l’ai vu s’interdire quoi que ce soit. Il aimait se surprendre, s’étonner, se découvrir encore et toujours. Saviez-vous par exemple que Roland Dyens était fan de Mc Solaar et de Stromae ? Il était un vrai curieux de la vie et de l’humain, une âme d’enfant. Il était profondément, et entièrement honnête. C’est d’ailleurs ce qu’il répétait à ses élèves du conservatoire : « Ne trichez pas, soyez honnêtes, et vous toucherez ».

Il laisse derrière lui le plus bel héritage au monde : son art. Jouer sa musique donne de l’écho au guitariste qu’il était, au musicien et avant tout à l’homme, d’une sensibilité, d’un humour, d’une générosité hors du commun.

Mais les mots ne suffisent pas : la plus belle manière dont nous pouvons parler de lui, c’est en musique.  Un an après ton départ vers une autre vie, ta musique me console encore un peu plus ce soir et vient combler le silence glaçant.

Bon anniversaire Papa,

Ta fille Yael.

Photos: les enfants de Roland, Yael, Emmanuel, Sydney (à gauche) et Daphné (à droite)

Nous remercions chaleureusement :

Monsieur Bruno Mantovani, Directeur du CNSMDP qui a soutenu ce projet dès son origine en novembre 2016, Bérangère Lalanne, chargée de Productions, qui en a suivi l’organisation depuis le mois d’avril, les services techniques et administratifs du Conservatoire ayant participé à ce beau projet, Jean-Marc Zvellenreuther, ex-assistant de Roland Dyens au CNSMDP, (et comme lui, enfant de leur Maître commun, Alberto Ponce), qui a dirigé ce concert d’une baguette de maître, ainsi que les professeurs et les élèves des classes de guitare, et de percussions du Conservatoire.

Ainsi que tous nos partenaires pour l’exposition et le concert:

 SavarezEditions Henry LemoineParis Guitar Foundation, Guitare Classique Magazine

 

 

 

INFORMATIONS IMPORTANTES:

Le nouveau site ROLAND DYENS OFFICIEL est en ligne depuis le 19 octobre 2017 : http://www.rolanddyens.com/

La ROLAND DYENS FOUNDATION sera créée en 2018 pour préserver sa musique et la faire jouer partout dans le monde. Informations à venir. Si vous êtes intéressés, vous pouvez nous laisser un message sur la page facebook Roland Dyens in the sky ou en remplissant le formulaire ci-dessous ou en nous envoyant un message sur www.lalocomotivedesarts.com, 

Bientôt, une adresse email sera créée pour communiquer pour la Roland Dyens Foundation.

Audition des élèves de Roland Dyens et Jean-Marc Zvellenreuther – Avril 2016